google-site-verification=CZJVTmuUJDoaKSEKBPWAb0e-G4lhhZq8xrklhtUIjqg google-site-verification=CZJVTmuUJDoaKSEKBPWAb0e-google-site-
 
location eugénie les bains

Prise en Charge

La prise en charge des cures thermales par l’Assurance-maladie

Une cure (une seule par an) ne relève de la Sécurité sociale que si elle est prescrite par un médecin (généraliste ou spécialiste, parfois chirurgien-dentiste). Elle se déroule dans un établissement thermal agréé et conventionné et dure au minimum dix-huit jours.

Avant son départ, le curiste dépose une demande de prise en charge. Si la caisse accepte, elle envoie au malade une "prise en charge administrative de cure thermale et facturation". Dès son arrivée, le curiste remet le volet "Honoraires médicaux" au médecin thermal et celui intitulé "Forfait thermal" au service d’admission.

Le curiste est dispensé d’avance de frais pour les soins, mais les dépassements inhérents au traitement restent dus, à moins que sa complémentaire santé ne les prenne en charge.

Si l’on remplit les conditions de ressources, un troisième volet, intitulé "Frais de transport et d'hébergement", sera transmis à la caisse d

remboursement-cure-thermale.jpg

'assurance-maladie au retour de cure et ouvrira droit, à hauteur de 65 % et sur présentation des justificatifs, au remboursement des frais de transport et d’hébergement (sur la base d’un billet SNCF en seconde classe, quel que soit le moyen de transport, et de 150 € pour l’hébergement).

Consultations-post-confinement-assurance

L’assurance-maladie intervient par le biais de deux forfaits :

  • Le forfait de surveillance médicale correspond au suivi médical par le praticien thermal. Le remboursement s’effectue au taux de 70 % sur la base de 74,03 € si le médecin a souscrit un contrat de bonne pratique de surveillance thermale (64,03 € dans le cas contraire).

  • Le forfait thermal (soins et traitements) sera remboursé à hauteur de 65 % d’un tarif variable selon l'orientation thérapeutique de la cure.

Il est également possible, sous conditions de ressources, de bénéficier d’indemnités journalières pendant la durée de la cure. Les personnes atteintes d’une affection de longue durée prise en charge à 100 % voient leurs actes médicaux et le forfait de surveillance thermale pris en charge à 100 % sur la base des tarifs conventionnels.

Frais de transport et d'hébergement : les conditions pour être remboursé

Si vos ressources de l'année précédant la cure n'ont pas dépassé 14 664,38 €, vos frais d'hébergement et de transport sont pris en charge. Ce plafond est majoré de 50 %, (7 332,19 €) pour votre conjoint et pour chaque ayant droit à votre charge.

Pour le voyage, les frais sont pris en charge à 65 % sur la base du tarif du billet SNCF aller/retour 2ème classe, dans la limite des dépenses engagées concrètement et sur présentation des justificatifs.

Les frais de séjour sont remboursés à 65 % sur la base d'un forfait de 150,01 € , soit une prise en charge de 97,5 €.

Si vos ressources de l'année précédant la cure n'ont pas dépassé 35 352 €, les arrêts de travail prescrits à cette occasion ne donnent pas lieu au versement d'indemnités journalières sauf lorsque vos ressources de l'année précédant la cure n'ont pas dépassé 35 352 €.

Ce plafond est majoré de 50 %, soit 17 676 € , pour votre conjoint et pour chaque ayant droit à votre charge.

Si vos ressources de l'année précédant la cure n'ont pas dépassé 14 664,38 €, vos frais d'hébergement et de transport sont pris en charge. Ce plafond est majoré de 50 %, (7 332,19 €) pour votre conjoint et pour chaque ayant droit à votre charge.

tableau cure.jpg
Les_cascades_d'Eugénie-les-Bains.jpg

Cures thermales : une efficacité prouvée

À l’heure de la médecine scientifique, le thermalisme a dû, comme toute discipline médicale, apporter la preuve de son efficacité. Des études récentes ont démontré l’action des cures sur les douleurs rhumatismales, notamment le mal de dos.

La dernière a porté sur les troubles anxieux. Elle a comparé un groupe ayant suivi une cure dans quatre stations traitant ces troubles avec un autre groupe traité par un médicament considéré comme le traitement de référence de l’anxiété.

Résultat : la cure présente des résultats supérieurs à ceux du médicament. De plus, son action se renforce à distance au bout de huit semaines, voire jusqu’à vingt-quatre semaines !

téléchargement.jfif